retour


 
Des cartes supermulus pour soutenir le Drop-in

Mettre les superpoints de l’un des deux géants orange et les points cumulus de l’autre au profit d’une action sociale. Un concept original que propose le Drop-In de Neuchâtel depuis près d’un an, mais qu’il commence à faire connaître, depuis deux semaines seulement, dans les cabinets médicaux.

Elle s’appelle carte supermulus et est munie d’un code-barres au recto et
d’un second au verso. L’un est à présenter lors d’achats à la Coop, l’autre aux caisses de la Migros. Son originalité? Les points accumulés profitent non pas à son détenteur mais à deux antennes sociales de Neuchâtel: le 13Ouvert et le Râteau (lire encadré).

«Ainsi, plutôt que de faire un don unique en période de fêtes, les donateurs nous soutiennent tout au long de l’année», remarque Daniel Bugnon, sousdirecteur du Drop-In. Ce concept «totalement trivial mais franchement génial», comme le qualifie Philippe Berset, responsable du 13Ouvert, est né voici un peu plus d’un an de l’imagination des deux hommes. Ils se sont d'abord adressés aux deux géants oranges – la Coop leur a même créé un compte bloqué spécial afin que les détenteurs de cartes ne puissent pas
directement utiliser les superpoints pour leurs achats. Ensuite, ils ont distribué leurs premières cartes supermulus dans le cercle restreint de leurs
proches.

«Les utilisateurs les plus fidèles et pointilleux sont ceux qui sont allergiques à ce type de cartes pour leur propre usage», constate Philippe Berset. «Réfractaires aux bases de données, ils se disent que leurs achats servent au moins une bonne cause.» Et Daniel Bugnon de donner pour exemple
une amie qui vient de se servir de cette carte lors de l’achat d’un téléviseur. «Cela représente environ 10 francs pour nous», relève-t-il.
Depuis le lancement de cette action, le Drop-In a récolté quelques centaines de francs sous forme de bons, ainsi quelques milliers de superpoints qui ont servi à acheter boissons et nourritures.

«Comme, au 13Ouvert, nous servons quotidiennement 50 à 70 repas chauds au prix de 4 francs, voire gratuitement contre de petits services, ces dons son précieux», commente Philippe Berset. Les cartes supermulus sont
disponibles dans les cabinets de certains médecins ou auprès du Drop-In. /FLV

Articles publiés dans L'Express, 20.12.2008

 


retour

Aucune information disponible
Infos

Jeu excessif

La Fondation Neuchâtel Addictions s'est vu confier le mandat de "lutte contre la dépendance au jeu pathologique" par le Département de la santé et des affaires sociales. Le programme de traitements du jeu excessif est actuellement offert par la Balise à la Chaux-de-Fonds et le Drop-in à Neuchâtel.

Pour tout renseignement sur le jeu:
032 886 86 86

+ d'infos